Des bornes de recharge pour véhicules électriques

Notre photo nous montre de gauche à droite : Dany Dontigny, responsable de la division Immeubles, parcs et plateaux sportifs à la Ville de Shawinigan; Robert Lalonde de la MRC de Maskinongé; Julie Robillard, coordonnatrice aux projets spéciaux et aux relations avec le milieu à la MRC de Mékinac; Isabelle Bordeleau, agente de développement de territoire à la MRC de Maskinongé et responsable du comité régional du projet; Jennifer St-Yves Lambert, agente de développement culturel et touristique à la MRC de Maskinongé et Lionel Arseneault, agent de développement du territoire à la MRC des Chenaux.

(RM) Nos MRC viennent d’annoncer la mise en place du Réseau mauricien de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Le réseau régional de 43 bornes publiques intégrées au Circuit électrique a
Des bornes de recharge pour véhicules électriques RÉJEAN MARTIN bénéficié d’une contribution de 240 000 $ provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) de même que du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Ce sont 27 municipalités qui sont ainsi maintenant branchées.

Ces bornes dites standards (240 V) viennent compléter le déploiement des bornes rapides (400 V) le long des grands axes routiers.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, il y avait 2 919 véhicules électriques ou hybrides au Québec en 2014. Cinq ans plus tard, on en compte 43 222, soit 15 fois plus.

« Si on souhaite être accueillant pour les nombreux électromobilistes, résidents et touristes, il faut disposer des infrastructures nécessaires pour la recharge », a indiqué Isabelle Bordeleau, agente de développement de territoire à la MRC de Maskinongé et responsable du comité régional du projet. Les autres membres du comité régional sont Lionel Arseneault, agent de développement du territoire à la MRC des Chenaux; Dany Dontigny, responsable de la division Immeubles, parcs et plateaux sportifs à la Ville de Shawinigan; Danielle Rémillard, directrice développement et gestion des programmes du Service de développement économique et forestier de la Ville de La Tuque; Julie Robillard, coordonnatrice aux projets spéciaux et aux relations avec le milieu à la MRC de Mékinac et Jennifer St-Yves Lambert, agente de développement culturel et touristique à la MRC de Maskinongé.

Les endroits où sont installées les bornes

Dans la MRC Des Chenaux, il y en a 11 : deux à Batiscan, au bureau d’accueil touristique (1000, rue Principale) et au Vieux presbytère (340, rue Principale); à Champlain au Centre du Tricentenaire (961, rue Notre-Dame); deux à Notre- Dame-du-Mont-Carmel, au Centre Jacques Gauthier (801, rang Saint-Louis) et à la Salle paroissiale (3991, rue Monseigneur Béliveau); à Sainte-Geneviève-deBatiscan au Bureau municipal (30, rue Saint-Charles); à Saint-Luc-de-Vincennes au Bureau municipal (660, rue Principale); à Saint-Maurice au Bureau municipal (2431, Rang Saint-Jean); deux à SaintNarcisse, au Bureau municipal (300, rue Principale) et au Parc de la rivière Batiscan (200, Chemin du Barrage) et enfin à Saint-Stanislas, à la Bibliothèque municipale (8, rue Saint-Gabriel).

Dans la MRC de Mékinac, il y en a 12. À Trois-Rives à la Coopérative de solidarité de Mékinac (590, chemin Saint-Joseph); à Saint-Séverin, au Bureau municipal (1986, place du Centre); à Saint-Rochde-Mékinac, au Camping municipal (501, Ducharme); trois à Saint-Tite, au Stationnement de l’horloge, au Sportium (425, rue Saint-Joseph) et près des bureaux de la MRC (560, rue Notre-Dame) ; trois à Lac-aux-sables, au Parc de la Pointe du Vieux-Moulin (974, rue Principale), au Bureau municipal (820, rue Saint-Alphonse) et au 560, rue Saint-Alphonse ; à Hérouxville, au Domaine Tavibois (14, rang Saint-Pierre) et à Notre-Dame-de-Montauban Centre sportif Jules-Paquin (505, avenue des Loisirs).