C’est quoi le « Tournant missionnaire ?

Vous connaissez très probablement le défi Pierre Lavoie… Un défi qui consiste à retrouver le goût de bouger, d’aller dehors, de se remettre en forme…

Eh bien, à sa façon, c’est un peu le même défi qui est proposé par le pape François à toute l’Église, à nos communautés chrétiennes, à chacun et chacune de nous qui sommes des baptisés : retrouver, si nous l’avons perdu, le goût de bouger et d’aller dehors, d’aller à la rencontre du monde qui nous entoure, de sortir pour nous mettre à l’écoute des joies et des peines, des rêves et des espoirs de ceux et celles qui nous entourent.

Mais… pourquoi faire cela ? Eh bien, tout comme le défi Pierre Lavoie, parce que c’est la meilleure façon, pour nos paroisses, de retrouver la santé et pour nous, de retrouver la joie et l’élan des premiers chrétiens. Il y a plus de cinquante ans dans un document du concile Vatican II on pouvait lire : « Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. »

Il me semble que c’est cet appel qui est fait à nouveau par la bouche du pape François : nous mettre à l’écoute du monde et puiser dans l’Évangile la lumière qui inspirera nos gestes et nos paroles pour faire route avec les gens. Personnellement, c’est un beau défi que j’ai le goût de relever ! Et vous ?

 

Par Mélanie Charron
Animatrice diocésaine pour Mékinac