Invitation à s’adapter

Depuis déjà quelques chroniques, nous évoquons ici le défi du tournant missionnaire des paroisses et communautés chrétiennes catholiques de la Mauricie. Cet appel à prendre un tournant est né du désir de ne pas voir disparaître un héritage précieux. Bien évidemment, il y a le patrimoine bâti, c’est-à-dire les églises au cœur de nos villages que nous souhaitons immortelles. Il y a aussi tout l’héritage du cœur et de l’âme qui mérite d’être transmis aux générations futures. Il y a surtout le visage de Dieu-Amour qui gagne à être connu dans un monde où « aimez-vous les uns les autres » a encore sa pertinence.

L’Église catholique en Mauricie est invitée à s’adapter, à entrer en relation avec les personnes, les familles, et ce, avec l’attitude humble que lui impose son actuelle fragilité. Je connais, dans Mékinac et des Chenaux, des personnes fantastiques qui s’engagent dans les communautés chrétiennes des différentes municipalités. Je leur souhaite la persévérance, le courage et la créativité pour renouveler la présence et le témoignage chrétien dans leur milieu.

Pour soutenir les leaders et les bénévoles des paroisses, l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, convoque au lancement diocésain de l’année pastorale le mercredi 5 septembre, à la salle Sérénité de Grand-Mère. Toute personne intéressée par le tournant missionnaire et la vie spirituelle peut participer. En après-midi, la feuille de route diocésaine pour le tournant missionnaire sera présentée. Avec le soutien diocésain pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui. En soirée, toute la population est invitée pour découvrir une attitude fondamentale pour préserver l’avenir de la spiritualité et de la pastorale. Cette attitude est la contemplation. Bienvenue à toutes et tous. Pour des détails consultez http://www.diocese-trois-rivieres.org/

 

Par Mélanie Charron
Animatrice des zones pastorales des Chenaux et Mékinac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*