Augmentation du couvert forestier de Saint-Tite

logoEcoConnexions_dec2015Quatre endroits à Saint-Tite bénéficient d’une plantation de 150 arbres cet automne. Ce sont le parc municipal (comprenant 3 terrains de soccer); l’espace devant les étangs d’épuration, l’entrée de la zone résidentielle (Coin G.-A. Boulet et Sainte-Cécile et la cour d’école La Providence (notre photo).

En effet, le Conseil régional de l’environnement Mauricie ainsi que la Ville de Saint-Tite annonçaient il y a quelques semaines la réalisation du projet Reboisons Saint-Tite. Ce projet figure parmi 35 initiatives subventionnées en 2015 dans le cadre du programme « ÉcoConnexions CN – De terre en air ».

Ce programme vise à promouvoir le développement durable par le verdissement de terrains municipaux dans les collectivités partout au pays.

« Le CN est fier de soutenir la Ville de Saint-Tite dans ses efforts pour améliorer son couvert arboré et verdir sa collectivité, ce qui profitera aux résidants », a déclaré Normand Gagnon, directeur général de la division de Champlain du CN.

Certains de ces 150 arbres produiront une variété exceptionnelle de fruits par exemple pour le bonheur des élèves et de la population locale. Des arbres fruitiers, des arbres à noix ainsi que des pins, des érables, des noyers, des chênes, et plusieurs autres variétés embelliront la ville.

« C’est la preuve que lorsqu’on se retrousse les manches et qu’on travaille ensemble, on peut réaliser de belles choses » a indiqué Steven Roy Cullen, agent de développement en environnement au Conseil régional de l’environnement Mauricie.

« Quand le Conseil régional de l’environnement Mauricie nous est arrivé avec la proposition, (…) nous avons immédiatement répondu positivement » a déclaré pour sa part André Léveillé, le maire de Saint-Tite.

Enfin, on indique que le programme « ÉcoConnexions CN – De terre en air », parrainé par CN Rail en collaboration avec Arbres Canada et Collectivités en fleurs, apporte une contribution estimée à 25 000 $ au verdissement des terrains municipaux et des terres des Premières nations partout au Canada, plus particulièrement dans les collectivités le long de ses lignes ferroviaires.

Les arbres plantés dans la cour d'école La Providence.

Les arbres plantés dans la cour d’école La Providence.