Le Gala entrepreneurial de la CS de l’Énergie couronne les nôtres

L’École Masson de Sainte-Thècle et l’École de la Passerelle de Notre-Dame-de-Montauban

La Commission scolaire de l’Énergie vient de tenir son Gala entrepreneurial, un événement annuel. Ça été l’occasion de souligner, a-t-on indiqué, l’engagement de plus de 1 950 élèves des écoles impliqués cette année dans la réalisation de 107 projets entrepreneuriaux.

Le directeur général de la Commission scolaire, Denis Lemaire, a dit que cette participation importante témoignait du dynamisme et de la ténacité de son organisation.

En somme, les élèves ont partout entrepris de répondre à des besoins ou des problématiques de leur entourage en mettant en œuvre des services, des événements ou de nouveaux produits. Chacun des projets est ainsi devenu l’occasion de développer les qualités entrepreneuriales des jeunes telles la créativité, l’autonomie, la ténacité, la confiance en soi, la solidarité et le leadership, etc. En plus de profiter de l’occasion pour explorer les réalités de leur milieu.

Dans le cadre de leur projet, lauréat à titre de finaliste régional dans la catégorie 2e cycle du primaire, «L’atelier de bonté des petits lutins» des élèves de l’École Masson de Sainte-Thècle et leur enseignante, Odette Crête, a permis d’élaborer une série de bonnes actions à réaliser auprès des gens de l’entourage et de la communauté. On retrouve, dans l’ordre habituel à l’arrière, Diane Bergeron, Jean-Yves Laforest, Odette Crête et Geneviève Buist, directrice de l’école Masson. À l’avant avec les élèves, Karine Poudrier, enseignante de maternelle.

Dans le cadre de leur projet, lauréat à titre de finaliste régional dans la catégorie 2e cycle du primaire, «L’atelier de bonté des petits lutins» des élèves de l’École Masson de Sainte-Thècle et leur enseignante, Odette Crête, a permis d’élaborer une série de bonnes actions à réaliser auprès des gens de l’entourage et de la communauté. On retrouve, dans l’ordre habituel à l’arrière, Diane Bergeron, Jean-Yves Laforest, Odette Crête et Geneviève Buist, directrice de l’école Masson. À l’avant avec les élèves, Karine Poudrier, enseignante de maternelle.

Le projet des classes de Myriam Brouillette et Nathalie Moreau est finaliste régional du Concours québécois en entrepreneuriat dans la catégorie du 3e cycle du primaire. «À la découverte de la Passerelle» de l’École de la Passerelle de Notre-Dame-de-Montauban a permis la création d’un site Web pour promouvoir et faire connaître les aspects positifs de l’école. On retrouve, dans l’ordre habituel, Nathalie Moreau, Pierre-Yves Roussel, Myriam Brouillette, Pierre Lavigne et Geneviève Buist, directrice de l’école.

Le projet des classes de Myriam Brouillette et Nathalie Moreau est finaliste régional du Concours québécois en entrepreneuriat dans la catégorie du 3e cycle du primaire. «À la découverte de la Passerelle» de l’École de la Passerelle de Notre-Dame-de-Montauban a permis la création d’un site Web pour promouvoir et faire connaître les aspects positifs de l’école. On retrouve, dans l’ordre habituel, Nathalie Moreau, Pierre-Yves Roussel, Myriam Brouillette, Pierre Lavigne et Geneviève Buist, directrice de l’école.