Les électromobilistes au rendez-vous à Grandes-Piles

(RM) C’est à la toute fin du mois d’août qu’à Grandes-Piles, on a pu assister à un rendez-vous inusité, celui d’une quinzaine d’électromobilistes.

L’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ) offrait au grand public de démystifi er les voitures.

C’est-à-dire des gens qui roulent en voitures électriques et qui en sont si fiers qu’ils prêtent de leur temps à l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ) pour offrir au grand public de démystifier leur engin et, pourquoi pas, offrir également de le transporter pour une brève balade.

De même, ça été l’occasion d’y croiser le maire de Grandes-Piles, Michel Germain, qui a précisé au Bulletin de Mékinac que sa localité compte quatre bornes électriques standards de même que deux bornes spécialement pour les véhicules Tesla.

Il s’agit, a-t-il précisé, d’un investissement d’environ 5 000 $ qui permet à Grandes-Piles de rendre service à de plus en plus d’automobilistes convertis en électromobilistes.

Lors de notre passage, l’événement « Grandes-Piles Électrique » voyait nombre de curieux scruter des modèles comme les Ioniq et Kona de Hyundai; Bolt et Volt de Chevrolet; Leaf de Nissan et une Model 3 de Tesla.

Bien que les coûts de ces véhicules soient élevés, on sait qu’une remise du gouvernement compense et qu’ensuite, les économies sont énormes.

En plus d’un kiosque d’information de l’AVEQ, un électricien sera également sur place pour informer les visiteurs sur l’installation de bornes de recharges. Le site de la campagne de l’AVEQ se nomme Roulons électrique.

 

Légende photo: Le maire de Grandes-Piles, Michel Germain, qui a précisé au Bulletin de Mékinac que sa localité compte quatre bornes électriques standard de même que deux bornes spécialement pour les véhicules Tesla.