Les budgets

Comme à chaque début d’année, les budgets de nos localités sont adoptés par les autorités municipales. Nous leur avons fait appel; plusieurs se sont manifestées.

À Saint-Tite, le rôle d’évaluation foncière augmente de 7,52 % à 322 M$. En conséquence, il y a une diminution de 3,23 % du taux de taxation pour le budget 2016; le taux pour les résidences passe de 0,93 $ du 100 $ d’évaluation à 0,90 $.

De plus, les résidences reliées au réseau d’égout n’auront plus à payer le montant de 53 $ comme lors des années précédentes, la dette concernant cette infrastructure étant entièrement épongée.

Globalement, la Ville de Saint-Tite a adopté un budget de 6,5 M$; ce qui représente une augmentation de 3,02 % par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, on indique que la fourniture de l’eau potable est toujours la priorité (il reste encore un tiers à compléter pour 12 M$).

À Hérouxville, on signale que le paiement de péréquation du gouvernement du Québec demeure coupé de moitié, austérité oblige; ce qui se traduit par un manque à gagner de 22 000 $ en 2016. En 2015, on avait diminué les dépenses de 1,56 %. Pour 2016, la diminution des dépenses sera de ,056 %. Là aussi, il y aune nouvelle évaluation foncière. Au total, disons que l’évaluation au 15 septembre 2014 était de 82 033 500 $ et que l’évaluation au 15 septembre 2015 est rendue à 103 344 400 $.

Dans certains cas, des terrains doublent de valeur et dans d’autres, les résidences ou immeubles ayant fait l’objet d’un permis de rénovations connaissent une hausse supérieure à la moyenne. Quoi qu’il en soit, certains propriétaires verront une importante diminution de leurs taxes selon la stabilité de la valeur de leur propriété. Mais dans tous les cas, le ratio de la valeur des propriétés sera ramené à 100 % alors qu’il était de 77 % ultérieurement. Par conséquent, afin d’équilibrer le budget en fonction de cette évaluation foncière triennale, le taux de taxation passera de 1,04$ à 0,83$ du 100 $ d’évaluation pour 2016.

À Grandes-Piles, le budget total se situe en 2016 à 1 275 631 $ comparativement à 1 256 370 $ en 2015. C’est donc qu’on va chercher globalement les mêmes sommes d’argent chez les contribuables. Cela pour entre autres les projets suivants : une nouvelle signalisation des rues du village et autres pancartes; la construction d’un kiosque et d’un bloc sanitaire au parc municipal; la réfection du bureau municipal; la phase deux du quai municipal; un gazébo à la marina ainsi que l’aménagement d’une halte-camping.

À Lac-aux-Sables, on se donne un budget de 4 489 800 $ en 2016, comparativement 4 224 296 $ en 2015. La taxe foncière générale s’élève à 0,8155 $ du 100 $ d’évaluation comparativement à 0,7950 $ en 2015. On a fait une projection qui indique qu’avec une propriété qui a les services d’aqueduc et égout et qui est estimée à 130 473 $, on paye en 2016 des taxes pour 1 846 $ comparativement à 1 805 $ en 2015, une augmentation de 2,28 %.

À Trois-Rives, le budget 2016 est de 1 158 644 $; la taxe foncière générale passe de 0,35 $ du 100 $ d’évaluation à 0,36 $.

Enfin à Saint-Adelphe, le budget 2016 est de 1 455 903 $ et la taxe demeure la même à 0,51 $ du 100 $ d’évaluation. S’ajoutent la taxe Sûreté du Québec qui passe à 0,08 $ du 100 $ d’évaluation alors que celle-ci était de 0,09$ en 2015; taxe voirie locale à 0,205 $ du 100 $ d’évaluation alors que celle-ci était de 0,190 $ du 100 $ d’évaluation; la taxe de services demeure la même à 0,80$; le tarif pour la cueillette des vidanges est de 131,31 $, une économie de 28,83 $ par rapport à 2015 (mais ceux qui payaient 85 $ payeront 87,50 $ en 2016); le tarif pour la cueillette de récupération se monte à 53,74 $, une économie de 3,01 $ par rapport à 2015. Enfin, il y a des taxes de secteur avec des items qu’on appelle par exemple « service d’aqueduc dette », « égout assainissement dette » et autres.

Au nombre des projets, énumérons la réfection du rang Saint-Joseph; la mise à niveau du bassin d’assainissement des eaux ainsi qu’une deuxième rampe de mise à l’eau.