Les suites de l’asclépiade

Louis Filteau, le directeur du service d’aménagement du territoire de la MRC a commenté l’annonce récente de la faillite de Protec-Style de Granby et de ses filiales (Encore3 à Saint-Tite) reliées à la filière de l’asclépiade.

Louis Filteau, directeur du Service d’aménagement du territoire de la MRC de Mékinac.

Il appert que la MRC Mékinac est fière des investissements jusqu’ici réalisés dans ce domaine afin de soutenir les producteurs d’asclépiade.

C’est ainsi qu’on désire protéger les acquis de cette expérience liée à l’innovation, l’exploitation de cette plante qu’on nomme aussi soyer d’Amérique.

À cette fin, les divers intervenants liés à la filière de l’asclépiade dans Mékinac s’engagent à offrir leur expertise à tout éventuel investisseur.

Étant située à proximité des producteurs, des centres de recherches, des universités et possédant une main d’œuvre qualifiée jointe à l’expertise unique de la Coopérative Monark de Saint-Adelphe, spécialisée dans la culture du Soyer du Québec, la MRC croit donc qu’il est de son devoir de poursuivre cette initiative née d’un rêve encore aujourd’hui porteur de maintes avenues.