Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Mauricie pour l’année 2016-17

Les partenaires régionaux et municipaux ont annoncé lors d’une conférence de presse tenue à Saint-Sévère au début de l’été le renouvellement du Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Mauricie (PDAAM) pour l’année 2016-2017.

es membres du comité directeur du PDAAM. De gauche à droite : Norman Houle, directeur régional du MAPAQ; Larry Bernier, maire de Lac-Édouard; Jean-Marie Giguère, président de l’UPA; Bernard Thompson, préfet de Mékinac et maire de Hérouxville; Joan Lefebvre, conseillère municipale de Trois-Rivières; Robert Lalonde, préfet de Maskinongé et maire de Saint-Léon et, enfin, Jessy Baron, directeur général des opérations régionales du MAMOT. Absents de la photo: Serge Aubry, conseiller municipal de Shawinigan; Robert Ricard, directeur régional Emploi- Québec et Gérard Bruneau, préfet de la MRC des Chenaux et maire de Saint-Maurice.

es membres du comité directeur du PDAAM. De gauche à droite : Norman Houle, directeur régional du MAPAQ; Larry Bernier, maire de Lac-Édouard; Jean-Marie Giguère, président de l’UPA; Bernard Thompson, préfet de Mékinac et maire de Hérouxville; Joan Lefebvre, conseillère municipale de Trois-Rivières; Robert Lalonde, préfet de Maskinongé et maire de Saint-Léon et, enfin, Jessy Baron, directeur général des opérations régionales du MAMOT. Absents de la photo: Serge Aubry, conseiller municipal de Shawinigan; Robert Ricard, directeur régional Emploi-Québec et Gérard Bruneau, préfet de la MRC des Chenaux et maire de Saint-Maurice.

Ce plan, a-t-on expliqué, est soutenu financièrement par une entente sectorielle et il s’inscrit en cohérence avec la nouvelle gouvernance municipale.

On parle de projets collectifs structurants et porteurs pour la région. On prévoit 400 000 $ pour le développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie. Le MAPAQ contribue à la hauteur de 150 000 $; Emploi-Québec accorde 12 500 $ et la Fédération de l’Union des producteurs agricoles de la Mauricie injecte 20 000 $. Quant à elles, les villes de La Tuque, Shawinigan, Trois-Rivières ainsi que les MRC de Maskinongé, Mékinac et Des Chenaux apportent une contribution financière de 35 000 $ chacune. Mentionnons également que le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) participe également à cette entente.

« Le PDAAM est un outil de référence qui se distingue par son contenu mobilisateur, pertinent et par ses partenaires engagés. Il est un levier exceptionnel pour le secteur agricole et agroalimentaire de la région. Le PDAAM est l’exemple parfait d’un travail d’équipe qui permet de répondre aux attentes du milieu », a indiqué Robert Lalonde, président du PDAAM et préfet de la MRC de Maskinongé.

Le Service d’accompagnement sur l’avenir des entreprises agricoles de la région est un exemple des projets issus de cette mobilisation. Celui-ci a permis de confirmer le besoin d’accompagner les propriétaires d’entreprises agricoles. Cinq grands projets sont en chantier à la suite de la première version du Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie.

Récemment, six nouveaux projets ont été déposés et seront analysés.