Dans quelques jours : la 52e édition!

Ça y est, c’est vendredi le 6 septembre que se met en branle la 52e édition du Festival western de Saint-Tite. Jusqu’au dimanche 15 septembre, la fête est réglée au quart de tour; une programmation riche, diversifiée; une immense fête.

(Photo: Birtz Photographie)

Il y a certainement une fascination de voir se déployer un rendez-vous où 700 000 personnes et plus trouveront sur une si petite surface l’espace pour y entrer confortablement, pour jouir de l’une ou l’autre des activités au programme mais aussi des ambiances offertes. Et là, pensons aux surfaces de danse, aux manèges et à tant d’autres choses, comme le fait de prendre un repas, prendre un verre. C’est tout ça, le Festival western de Saint-Tite !

En ce qui regarde les rodéos, rappelons qu’il y en aura dix. « Cette activité authentique hisse le Festival western de Saint-Tite parmi les plus grands événements rassembleurs du Québec », explique-t-on.

On compte sur les meilleurs cowboys des circuits Coupe Canada et IPRA qui mettront à l’épreuve leurs qualités d’athlètes. À signaler plus particulièrement : l’événement qui va accueillir quinze des meilleurs monteurs de taureaux d’Amérique du Nord qui se tiendra le vendredi 13 septembre. Pour la promotion de ce sport et pour développer la relève, l’événement va rendre hommage à celles et ceux qui sont les Têtes d’affiche, des jeunes qui sont Anne Lottinville, Pascal Desrochers, Jessica Gauthier, Dominic Roy et Brinson James, tous couronnés dans leurs disciplines et qui deviennent ambassadeurs du Festival.

Rappelons que les intéressés pourront s’inscrire aux visites guidées qui permettent de découvrir l’univers des cowboys et démystifier toutes les facettes du monde du rodéo. Les têtes d’affiche s’ajouteront à ce concept pour offrir leurs témoignages.

(Photo: Stéphanie Pratte)

Par ailleurs, côté grands spectacles country, l’organisation intègre des artistes de l’heure. Voici ce qui nous attend : Matt Lang, le vendredi 6 septembre à 20 h (première partie, Laurence St-Martin); le spectacle Pionnières, le samedi 7 septembre à 20 h, mettant en vedette Brigitte Boisjoli, Cindy Bédard, Annie Blanchard, Luce Dufault, Laurence Jalbert, Martine St-Clair et Martin Fontaine; le spectacle Pionniers, le dimanche 8 septembre à 16 h, mettant en vedette Martin Fontaine, Paul Daraîche, Marc Hervieux, David Thibault Tommy Charles et Brigitte Boisjoli; le Party Country de Guylaine Tanguay, le mercredi 11 septembre à 20 h, accompagnée de 2 Frères, Denis Lévesque et Julien Tremblay; le groupe vocal Qwartz, le jeudi 12 septembre à 20 h (Qwartz offre un croisement entre humour et musique avec une touche cette fois country et la participation entre autres de Cindy Bédard et Gabriella); Brett Kissel, le vendredi 13 septembre à 20 h, avec en première partie : Five Roses et, enfin, Renée Martel, le samedi 14 septembre à 20 h, avec Paul Daraîche, Annie Blanchard, Laurence Jalbert, Yves Lambert, Manon Bédard, Les Frères à ch’val, Marc Hervieux et Laurie Leblanc.

L’organisation du Festival signale plus particulièrement des spectacles qui n’ont peut-être pas encore attiré suffisamment l’attention : par exemple le Party Country de Guylaine Tanguay qui, le mercredi 11 septembre, va voir la chanteuse être notamment accompagnée de Denis Lévesque; nul autre que celui qu’on voit à TVA, qui soigne une passion pour la chanson et qui vaut le détour.

Même chose pour le groupe vocal Qwartz qui mérite notre support par son originalité et qui, le jeudi 12 septembre, va marier humour et musique avec entre autres l’une des nôtres, la talentueuse Cindy Bédard.

Aussi, on insiste pour spécifier que si Renée Martel a suspendu plusieurs activités pour des raisons de santé, celle-ci sera là le samedi 14 septembre; la vedette s’en fait un point d’honneur.

Enfin, est-il nécessaire de rappeler l’ambiance créée par l’événement avec par exemple la danse country, les terrasses, la grande roue, les arcades, etc.

Signalons que le Festival va recevoir la visite du carrousel de la Gendarmerie Royale du Canada dans le cadre de sa soirée 100% cheval du lundi 9 septembre et que le Grand Défilé, le 8 septembre, s’inscrit dans la tradition de sa programmation.

À chaque fois que l’occasion se présente, le Festival western de Saint-Tite réitère sa foi dans la région à laquelle la contribution à l’économie est substantielle; qui voit pour nos organismes l’occasion de remplir les coffres, une véritable manne.

On sera enthousiastes, certes, d’y participer d’une manière ou d’une autre; de tremper dans cette ambiance unique qu’on a su créer et que chaque année, on s’applique à peaufiner.

Bon Festival à tous !

 

Par Réjean Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*